Cette motion est une initiative d’Ecolo-Groen, avec le soutien de la LBJ et du MR Open VLD.

Le Conseil communal,

  • Considérant la pollution de l’air engendrée par la circulation automobile et les installations de chauffage, notamment par le biais des émissions de dioxyde d’azote (NO2) ;
  • Considérant les problèmes de santé avec une accentuation de la mortalité, provoqués par cette pollution, notamment au sein des groupes fragilisés de la population ;
  • Considérant son coût social élevé ;
  • Considérant que le seuil européen actuel de 40 μg NO2 correspond à la valeur guide de l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.), représentant la concentration de polluant N02 dans l’air ne présentant pas de danger pour la population humaine pour une durée d’exposition d’un an, est contestée par des spécialistes et associations œuvrant pour la santé ;
  • Vu la concentration moyenne de NO2 comprise entre 22 et 61 μg/m³ selon les relevés de Bruxelles Environnement pour les 9 stations de son réseau télémétrique de l’air mesurant en continu le NO2 ;
  • Considérant également les efforts consentis de longue date par la Commune de Jette en faveur de la verdurisation, d’une mobilité douce et du développement des transports en commun, et son opposition ferme et constante à l’élargissement du périphérique bruxellois ;
  • Considérant la nécessité d’une politique concrète, réfléchie et concertée, encore plus volontariste et orientée résultats, à mener par tous les acteurs concernés – Etat fédéral, Région et Communes ;
  • Considérant que cette politique devrait aboutir structurellement à moins de circulation et de chauffage polluants ainsi qu’à une prise en considération spécifique de la qualité de l’air aux abords des écoles et des crèches eu égard à la spécificité des lieux ;

Recommande :

pour la future mandature 2019-2024, l’élaboration, en concertation avec l’autorité régionale et en impliquant les autres niveaux de pouvoirs, d’un plan opérationnel communal contribuant à l’amélioration continue de la qualité de l’air, notamment aux abords des écoles et crèches. Ce plan devrait intégrer l’installation des points de mesure qualité de l’air sur Jette, la poursuite de mesures structurelles en matière de mobilité non polluant, la poursuite de la verdurisation de la commune, la poursuite du programme de rénovation des bâtiments communaux de sorte à les rendre énergiquement neutre à l’horizon 2030 et le remplacement des anciens chauffages par des chauffages propres.

Share This