Point porté à l’ordre du jour à la demande de M. Annhari

En novembre 2014, une interpellation citoyenne a été déposée par des habitants jettois. En effet, ceux-ci ont exprimé leur vive inquiétude au sujet des excès de vitesse.

Il est vrai que la rue Jules Lahaye ressemble à une autoroute. Des conducteurs y traversent à une vitesse excessive causant en juin 2014 la mort d’une dame.

Je tiens à rappeler aux membres du Collège que le quartier Esseghem se caractérise par une forte densité de population, on y retrouve également une école primaire à proximité, un supermarché, une école de devoirs, un boulodrome, un centre médical…..

Les riverains ont soumis quelques propositions afin de rendre cette rue plus en sécurisée. La commune a-t-elle mis en œuvre des travaux pour inciter les conducteurs à modifier leur vitesse ?

Réponse de M. Van Nuffel, Echevin de l’Espace public

Je vous remercie pour votre interpellation qui nous permet de refaire le point sur la rue Jules Lahaye 6 mois après l’interpellation citoyenne au sujet de la vitesse excessive dans cette rue.

J’avais répondu le 26 novembre 2014 que nous avions décidé de tracer une ligne blanche sur toute la longueur de la rue Jules Lahaye, interdisant tout dépassement, et de placer des rappels de priorité de droite aux carrefours avec les rues adjacentes.

C’est chose faite depuis hier, j’ai le plaisir de vous l’annoncer !

Mais ce n’est encore qu’une étape pour la sécurisation de la rue :

• Après validation du nombre de rappels de priorités et ajustements éventuels, les marquages seront refaits durablement en matériau thermoplastique collé à chaud, probablement vers la fin de l’été.

• En même temps seront posés des marquages de vigilance pour les 11 traversées piétonnes des voies situées entre le place Emile Bockstael à Laeken et la place Cardinal Mercier à Jette. Il s’agit d’encadrer les passages piétons par des bandes rouges avec la mention « TRAM », ce qui se justifie vu l’intensification du passage des trams dans cette rue.

• Enfin, des logos et chevrons « vélos » seront apposés entre les rails.

Je tiens à souligner ici l’excellente collaboration entre les services respectifs de la commune et la STIB, qui ont réalisé ces marquages. L’interpellation citoyenne de novembre 2014 et l’action de la commune ont même porté effet au-delà des limites communales, puisque le dispositif de sécurisation s’étendra donc aussi sur le territoire de la Ville de Bruxelles !

J’espère que complémentairement à ces mesures sur le terrain, des contrôles de police renforcés permettront de calmer les ardeurs des chauffards qui confondraient encore la rue Jules Lahaye avec une autoroute.

Share This